Assurance utilitaire – « parties hautes »

Lancement d’un nouveau  produit d’assurance « parties hautes »

Compte tenu de l’importance des mouvements des sinistres, il devient indispensable de proposer aux clients une assurance pour les parties hautes, les clients n’étant pas en mesure de payer les dégâts.

« Bien que les assureurs refusent d’assurer le risque parties hautes des véhicules, l’évolution de la jurisprudence nous contraint à proposer une garantie aux clients. Nous avons donc mis en place une solution de mutualisation qui nous permettra de payer les sinistres si tout le monde souscrit au départ », explique Philippe Revel, directeur  de SS2A Courtage Assurances.

En effet, même si l’exclusion des parties hautes du véhicule dans les contrats de location est justifiée, un loueur vient récemment d’être condamné par la justice pour ne pas avoir proposé une garantie « Parties haute » à son client. Les juges ont considéré qu’il y avait défaut de conseil et que le client n’était pas en mesure de faire face économiquement à la dépense.

Même s’ils sont solvables, les clients refusent de payer. C’est le cas d’un client aisé de l’agence de St-Michel-sur-Orge qui s’oppose au paiement de la remise en état du véhicule. L’affaire est désormais au tribunal et un autre procès est en cours dans le réseau UCAR pour un sinistre d’un montant de 17 500 €.

Notre produit d’assurance « Parties hautes » est au prix de 15 € TTC/jour avec une franchise de 1 500 €, mais sans plafond pour l’assuré alors que le coût moyen d’un sinistre de ce type s’élève à 8 500 €. A ce jour, selon une enquête téléphonique que nous avons réalisée dans la semaine du 12 au 16 décembre, aucun loueur national ne propose le rachat de cette exclusion. Seul  ADA  propose une offre, mais celle-ci prévoit une limitation de la garantie à 3 000 €.

Il devient nécessaire de proposer cette assurance pour toutes les locations de véhicules utilitaires à partir de la catégorie 5 (12 M3) et il faudrait  l’imposer à partir de la catégorie 6 (20 M3).

Le produit est déjà disponible lors de l’établissement du contrat de location.